Biographie

Caroline Challan Belval est une artiste peintre française, née en 1977 à Cognac. Elle vit et travaille entre Nice, Paris et Lisbonne. Diplômée de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris, de l’Université de Nice et la Faculté d’architecture de Gênes, elle étudie à Hunter College, New York, par le biais d’une bourse Colin Lefrancq, et participe à l’exposition Life in the City au MoMA.   

 

Sa recherche, tournée vers l’architecture et les mondes souterrains, interroge la forme, l’espace, ses structures cachées et leur perception. Elle l’aborde par la pratique du dessin, de la peinture et de la gravure, sur le vif et en atelier, conjointement à une approche théorique influencée par la pensée de Lucrèce et de Merleau-Ponty. Sa démarche consiste à saisir et à restituer les dramaturgies modernes dans des lieux de transformation. Elle développe actuellement un travail sur les matériaux durables et innovants de l’architecture contemporaine, la chaux aérienne et le verre.

 

Le Musée d’art moderne et d’art contemporain (MAMAC, Nice) présente ses oeuvres à l’occasion d’une exposition personnelle en 2011, puis le Centre International d’art contemporain (CIAC, Château de Carros) en 2012, suite au Prix Jean Cassarini de l’Union méditerranéenne pour l’art moderne (UMAM). 

En 2014 la Cité de l’architecture et du patrimoine, Palais de Chaillot, Paris, lui consacre une exposition personnelle :  Ars architectonica, avec l’appui de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, de la Bibliothèque Nationale de France, de l’Observatoire de la Côte d’Azur, et de divers partenaires. Elle obtient pour la production des oeuvres une résidence d’artiste au Musée d’art moderne de Bologne (MAMbo).

L’Académie d’Architecture lui décerne son Prix Arts plastiques 2015. Elle bénéficie également de l’appui de la Région Ile de France et du Conseil Général de l’Essone par l’intermédiaire du Collectif Culture en Essone pour la production d’une sphère céleste.  

 

Ses œuvres font partie de collections publiques prestigieuses à l’instar du MoMA, de la Bibliothèque nationale de France, du MAMAC, Nice, et de la Cité de l’architecture & du patrimoine, Paris.